​Addiction au numérique ?

Envoyé Spécial 

“L’addiction aux écrans : héroïne numérique”

– France 2 – 18/01/2018




Mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives, août 2018

Lire ici – un document du gouvernement français sur les précautions à prendre pour les enfants

Source : http://www.drogues.gouv.fr/comprendre/ce-qu-il-faut-savoir-sur/lexposition-aux-ecrans

“Selon des données scientifiques, généralement britanniques ou nord-américaines reprises en France par un site de référence https://lebonusagedesecrans.fr, tel que cité ci-dessous, le temps
passé devant un écran est corrélé à une forme physique moins bonne et à des problèmes de santé mentale et de développement social. Une pratique excessive peut avoir des conséquences :
 sur le développement du cerveau et de l’apprentissage des compétences
fondamentales. Les enfants surexposés aux écrans ont plus de risques de souffrir d’un retard de langage que les autres. Une étude récente menée par des chercheurs québécois et américains a mis en évidence l’impact sur le long terme d’une exposition importante aux écrans dans les premières années de vie. Cette étude a montré que chaque heure supplémentaire passée devant la télévision par un enfant en bas âge diminuait ses
performances scolaires à l’âge de 10 ans : moindre intérêt pour l’école, moindre habileté au plan mathématique. Cette surexposition précoce entraînait également une moindre autonomie, une moindre persévérance et une intégration sociale plus difficile avec notamment un risque accru de souffrir d’une mise à l’écart par ses camarades de classe.

 sur les capacités d’attention et de concentration : ceci est vrai même si l’enfant se trouve dans une pièce avec la télévision allumée sans qu’il la regarde.

 sur le bien-être et l’équilibre des enfants : (…)”





 Le téléphone portable, une arme d’addiction massive

Temps Présent, émission de la Radio Télévision Suisse (RTS). Ajouté le 11 janv. 2019.

Avec l’apparition du premier smartphone en 2007, la première génération d’ados « smartphone-compatible» est née et avec elle toutes les inquiétudes liées à l’utilisation excessive du téléphone portable. Entre dépendance et addiction la frontière est fragile et on ne s’en rend pas toujours compte. Comment limiter, voire interdire, un outil que nous utilisons tous ? Et surtout dont personne ou presque ne pourrait se passer ?





“Smartphone, pourquoi il rend con”

article de Charlie Hebdo au sujet du  livre “Le troisième cerveau. Petite phénoménologie du smartphone” de Pierre Marc de Biasi, CNRS édition

Lire ici



Une médecin alerte sur les dangers des écrans pour les enfants





La surexposition des jeunes enfants aux écrans

par le professeur Daniel Marcelli

Président de la Société Française de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent





Champs électromagnétiques,

ce qu’il faut savoir

  prospectus à télécharger sur la 5G, la WIFi, l’électricité, les normes et l’industrie du doute….

Lire ici


 à compléter par le prospectus à télécharger sur les écrans, les enfants et les champs électromagnétiques:

Télécharger ici




Films :

“​Hyperconnectés, le cerveau en surcharge”

Vers l’éditeur du film

Email, SMS, fils d’actualité, blogs, réseaux sociaux, e-commerce, etc…
Le déluge d’informations qui inonde la planète depuis quelques années nous atteint, directement et quotidiennement, dans nos vies privées comme professionnelles. A moins de s’isoler dans des contrées désertes ou éloignées, impossible de ne pas être soumis à la déferlante d’informations. Partout, nous emportons avec nous les outils qui nous permettent de rester connectés en continu avec nos proches, nos collègues, nos amis… et finalement, la planète entière.
Ce flux incessant d’informations affecte-t-il notre santé ? Donne-t-il naissance à de nouvelles pathologies ?





Alain Damasio, écrivain

sur France Culture

Contributeur d’un Eloge des mauvaises herbes (Les Liens qui libèrent, 2018) et du recueil Au bal des actifs : Demain le travail, une anthologie parue en 2017 à La Volte, maison d’édition indépendante qu’il a co-créée, Alain Damasio est surtout connu pour son roman fondateur, La Zone du Dehors (1999, réédité par La Volte en 2007).

Cette œuvre présentée comme la suite de 1984 (1949) de George Orwell est riche d’un univers propre, dépeignant une société de contrôle où les catégories sociales sont organisées en un système de notation qui transparaît jusque dans le nom des individus.

Comment prendre la mesure de ce qui nous arrive ? La technologie va-t-elle, si ce n’est pas déjà fait, changer nos vies et nous changer, dans notre rapport au corps, à autrui, à nous-mêmes? Quels possibles, quelles limites, quels dangers aussi, de l’utopie transhumaniste?

Écouter ici

 ou ici

Voir ici :





Sélection de différents articles

http://www.rfi.fr/technologies/20131026-addiction-telephone-portable-phenomene-planetaire-smartphone/

​https://letelephonemobiletpe.wordpress.com/ii-le-telephone-portable-un-danger-2/3-une-destruction-sociale/

http://e-psychiatrie.fr/situations-ou-appeler-a-laide/addiction-au-portable-psy-psychiatre-paris/

http://www.atlantico.fr/pepites/nomophobie-addiction-telephone-portable-326143.html

http://www.phonandroid.com/addiction-smartphones-on-vous-dit-tout.html

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/37881-nomophobie-addiction-au-telephone-portable

http://www.endocrino-psychologie.org/revue-de-presse/127-la-revolution-du-portable-les-dangers-de-laddiction.html





Fiction “Monde connecté, corps malades” : un conseil municipal débat des champs électromagnétiques, des compteurs communicants et de l'(in)intelligence artificielle

Lire ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *